14/10/2008

Rencontre des motos

Rencontre internationale et concours (agilité, vitesse, maniabilité) des moto-crottes. Entrée gratuite pour les personnes accompagnées d'un chien. Veuillez bien le nourrir avant.

08:15 Écrit par Rencontres | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rencontre, moto, chien, entree gratuite |  Facebook |

22/03/2008

Chasse aux oeufs

« Avis à la population : Par souci de propreté et d’éducation de nos chers enfants, la commune a décidé cette année de remplacer la traditionnelle chasse aux œufs dans le parc communal par un concours de ramassage de crottes de chien. Le bénéfice réalisé par le non achat des 100.000 œufs en chocolat de médiocre qualité fourrés de pâte aux édulcorants, colorants et arômes artificiels sera totalement investi dans l’approvisionnement en sacs plastique et en gants en caoutchouc fournis aux participant (pour les gants : deux par personne, un gauche et un droit). Les participants, classés par catégories (de ‘marchant à quatre pattes’ à ‘devant s’aider d’une pique à manche pour ramasser les crottes’) seront départagés par le poids total récolté. Les propriétaires de chien ne sont pas autorisés à participer avec leur animal. A l’issue du concours le contenu de tous les sacs sera déversé dans la rivière, permettant ainsi de tester le bon fonctionnement de la station d’épuration et la qualité de l’eau du robinet qui en ressort. ». Vu cet avis, je ne serai pas au parc. A +

16/03/2008

Rencontre du Takarataké

Ma grand-mère disait : "Si t'as raté, t'as qu'à rattaquer". D'accord, avant-hier j'ai raté. C'est peut-être à cause du chien. Je comprends qu'un chien qui fait cuicui ça peut faire peur. Aujourd'hui je serai accompagné de mon canard. C'est un canard mystérieux. Je n'ai jamais compris s'il avance en pédalant avec ses palmes sur son petit vélo en bois ou si c'est moi, en le tirant par la ficelle, qui fait tourner les roues, qui font tourner les pédales et qui entraînent ses palmes. Je n'ose pas le démonter. Je suis au parc. Venez. Je vous montrerez mon canard. Plus si affinité.

29/08/2007

Blogday ce vendredi

Ce vendredi tous au parc avec votre blog. Pour nous reconnaître, facile : il suffit de se promener et de dire " blog " à chaque personne rencontrée. Venez nombreux. Blog, bonjour, blog, papa le monsieur c'est une grenouille, blog, à vos souhaits, blog, vous avez perdu votre chien ?

09/05/2007

Message personnel

Ceci est un message personnel, personne ne peut le lire, sauf elle. Chérie, la photo transmise par l’agence est floue. Sur la photo, tu  ressembles à un éléphant avec des phares anti brouillard. Es-tu grosse ? Portes-tu  des lunettes ? Sais-tu laver et repasser le linge ? Et cuisiner ? Et prendre les poussières ?  Et conduire un motoculteur ? Si oui, je serai au parc, vers 14 heures, avec une laisse et une brosse à dent au bout de la laisse parce que je n’ai pas de chien, donc pas de puce. Chérie, viens, le linge et le jardin  t’attendent.

27/03/2007

Un an de blogue, plus de 50.000 visites (4)

Crayat, un an de blogue de rencontres, déjà. Pour vous remercier de vos nombreuses visites, voici quelques rééditions. Au plaisir de vous lire ou de vous rencontrer. Amitiés.

 

C'est triste la solitude. Surtout quand on est seul. Je cherche solitaire pour partager la solitude. Couleur sans importance. Sauf le vert. Parce que le vert solitaire, je l'ai déjà eu et ce n'est pas un comique. Il s'incruste.

 

 

L'idée de me faire reconnaître par toi dans le parc communal, belle inconnue, en me promenant avec un boudin à la main était une mauvaise idée. Je me suis fait attaquer par trois chiens. Plus de boudin. Plus de fond de pantalon non plus. Si tu as vu un type qui galopait vers la sortie, la queue entre les jambes, les jambes à son cou, les mains sur les fesses, en criant ouïlle, ouïlle, ouïlle, c'était moi. Je cherche une autre idée.

 

 

J'étais à l'avance pour le rendez-vous dans le parc communal. J'ai testé tous les bancs : ils viennent tous d'être repeints pour Pâques. J'ai parfois eu difficile à m'en relever. Ne parlons pas du pantalon. Reportons le rendez-vous. Attendons que ça sèche, nous risquerions de rester collés, voire plus si affinité.

19/03/2007

Rencontre à Genève

Les wallonnes, ça ne marche pas. Je vais essayer les suisses. Pour ce faire, je suis allé en Suisse en train. Le train s’arrête, j’ouvre la fenêtre. L’accompagnateur de train descend sur le quai à l’avant du quai et crie : « Iîîci, Geûûûnèèève ». Puis il se tape tout le quai à pied et, arrivé à l’autre bout, il crie : « Et îîîci aûûûssi ». C’est quoi, ça ? C’est de l’humour suisse ? Je me demande ce que je vais avoir comme plat quand je vais commander une raclette valaisanne. Vont-ils aussi apporter un seau et une serpillière ? J’ai acheté un dictionnaire du suisse élémentaire pour lire dans le train. Les autres voyageurs s’énervent quand ils m’entendent répéter à haute voix : « Si six cent six suisses sucent six cent six saucissons secs, … ». J’aurais du louer un chien, un gros chien, blanc, avec un tonneau attaché à son collier, pour les avalanches et pour boire un coup de temps en temps.